Pages Navigation Menu

Conseil du Val d'Oise

Thèse sur l’épuisement professionnel

Je réalise actuellement ma thèse sous la direction du Dr François Birault à Poitiers. Il s’agit d’une enquête pour identifier ce qui empêche les médecins généralistes de demander de l’aide en situation d’épuisement professionnel.

Je vous contacte donc par l’intermédiaire de votre CDOM pour savoir s’il vous est possible de participer:

  1. En répondant au questionnaire (temps estimé 3 minutes, totalement anonyme)
  1. En diffusant ce mail à vos contacts médecins généralistes (Cette problématique concerne directement 1 médecin sur 2).

Si vous diffusez ce mail, merci de me mettre également en destinataire pour que je puisse calculer le taux de participation. (metais.ch@gmail.com

LE LIEN POUR ACCÉDER AU QUESTIONNAIRE :

https://goo.gl/forms/8OX3or1nXqbgTuDE2

Merci pour votre aide,

Bien confraternellement

Charles Metais

0670261644

mailto:metais.ch@gmail.com

Justification de l’intérêt de cette étude :

Quels sont les freins des médecins pour prendre en charge leur épuisement professionnel ?

L’évolution de la profession de médecin généraliste, des attentes des médecins et de celles des patients est responsable d’un épuisement professionnel chez de nombreux praticiens :

-53% des médecins libéraux (et 60,8% des généralistes) se déclarent menacés par le Burnout
-32,5 % des médecins interrogés pour une étude en Poitou Charente envisageaient un changer de métier.
-Le sur-risque de suicide chez les médecins en activité est de 2,3

Truchot D. Le burn out des médecins généralistes de Poitou-Charentes: URML Poitou- Charentes; 2003.
Galam E, Mouriés R. L’épuisement professionnel des médecins libéraux franciliens: témoignages, analyses et perspectives. URML Ile de France. Commission Prévention et Santé publique. 2007.
Léopold Y. Le suicide, étape ultime du Burnout. CARMF-URML Provence Alpes Côte d’Azur. http://www.ordmed31.org/IMG/pdf/BURN_OUT_DR_LEOPOLD_.pdf
Les médecins sont réputés pour être « des cordonniers mal chaussés » et ont tendance à ne pas prendre en charge leurs propres symptômes comme ils le feraient pour leurs patients.

Les freins perçus par les médecins pour prendre en charge leur santé de façon générale sont nombreux et bien recensés dans la littérature.

Kay, Margaret, Geoffrey Mitchell, Alexandra Clavarino, and Jenny Doust. 2008. “Doctors as Patients: A Systematic Review of Doctors’ Health Access and the Barriers They Experience.” The British Journal of General Practice 58(552): 501–8.

George, Susan, Janice Hanson, and JeffreyL. Jackson. 2014. “Physician, Heal Thyself: A Qualitative Study of Physician Health Behaviors.” Academic Psychiatry 38(1): 19–25.
Au vu de l’ampleur du phénomène d’épuisement professionnel des médecins et de ses conséquences parfois dramatiques; des associations de prise en charge spécifique des soignants voient le jour.

Il ressort du bilan d’activité à 10 ans de l’association la plus ancienne (AAPML) que les médecins rencontrent des difficultés qui leur sont spécifique pour se faire aider.

http://solutionsmedicales.fr/carrieres-sante/le-burn-out-des-medecins-et-paramedicaux
http://www.bichat-larib.com/publications.documents/5004_MEDECINE-nov15-AAPML.pdf

Dans ce contexte, il semble important de recueillir la perception des médecins sur ce qui les empêcherait de se faire aider en situation d’épuisement:

-pour hiérarchiser les facteurs à prendre en compte pour prévenir et prendre en charge l’épuisement.

-pour mettre en évidence que certains freins, acquis avec le statut de médecin, sont largement répandus.

MERCI pour votre temps si vous acceptez de participer à la diffusion de ce questionnaire.