Pages Navigation Menu

Conseil du Val d'Oise

Réseau Diabète Val-d’Oise

Fonctionnement et buts du réseau diabète Val d’Oise

Le RDVO a été créé en 2002 par le Dr Yves BERNARD, Endocrinologue à l’Hôpital de Pontoise.

•  Le but du Réseau Diabète Val d’Oise (RDVO) est d’améliorer la prise en charge des diabétiques de type 2 et apparentés, qui représentent environ 30 000 patients dans le Val d’Oise.

•  Cette prise en charge repose essentiellement sur le travail des médecins généralistes et sur leur coordination avec d’autres professionnels de santé, en premier lieu les diététiciennes, mais aussi les pédicures-podologues, les infirmières, les pharmaciens et les médecins spécialistes (diabétologues, cardiologues,ophtalmologues et néphrologues) que ceux-ci soient libéraux ou hospitaliers.

•  Le RDVO a plusieurs ambitions.Il doit faciliter au plus le travail des généralistes. Cette demande est restée une constante depuis la création du réseau en 2002. Pour cela, il offre d’abord des formations destinées non seulement aux généralistes, mais aussi des formations qui regroupent différentes professions, généralistes et pharmaciens, généralistes et infirmières. Ces deux derniers cas sont destinés à faciliter la prescription des médicaments anti-diabétiques oraux par les généralistes et leur délivrance par les pharmaciens, chacun des deux connaissant le mode de raisonnement de l’autre et les buts recherchés par l’autre partie. Pour le couple généraliste-infirmière, il a pour objet de faciliter la prescription et l’utilisation de l’insulinothérapie en ville. Dans le même but de faciliter le travail des généralistes, le RDVO offre des forfaits permettant aux patients diabétiques de bénéficier de consultations de diététique pour tous ou de soins de podologie pour les patients dont le risque d’ulcération des pieds est le plus élevé. Ces forfaits sont définis par une convention signée avec le Comité Régional des Réseaux.

•  Pour tous les patients diabétiques, le RDVO donne accès à des ateliers thérapeutiques, ateliers au cours desquels les patients, en petits groupes, apprennent les différents aspects de la vie d’un diabétique et la meilleure façon, pour chacun d’entre eux, de suivre le traitement qui leur a été proposé par leur médecin généraliste. Ces groupes se révèlent un moyen extrêmement efficace d’aider les patients et de les rendre attentifs aux recommandations que leur ont données leur médecin, en leur permettant de jouer un rôle actif dans la prise en charge de leur Enfin, le RDVO peut constituer un moyen très utile pour permettre aux généralistes d’obtenir leurs points d’EPP.