Pages Navigation Menu

Conseil du Val d'Oise

Médecin traitant et médecin du travail

Médecin traitant et médecin du travail

Votre patient présente une maladie ou un handicap susceptible d’avoir un retentissement sur son activité professionnelle ?

Avez-vous pensé à contacter le médecin du travail ?

Celui-ci connaît le poste et les conditions de travail de votre patient au sein de son entreprise. Sa mission de prévention est d’« éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ». Son rôle est complémentaire du vôtre et il peut vous aider dans plusieurs circonstances.

Connaissez-vous la visite de pré-reprise (Article R.4624-21) et la visite à la demande du salarié ?

La visite de pré-reprise

Lorsque votre patient est en arrêt de travail depuis longtemps, et si vous pensez que la reprise de son activité professionnelle sera difficile, n’hésitez pas à demander une visite de pré-reprise le plus tôt possible. Cette visite est prévue par le Code du travail « en vue de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés ».

Elle peut être demandée pendant l’arrêt de travail et uniquement par :
• le patient,
• le médecin traitant ou le médecin spécialiste,
• le médecin conseil de la sécurité sociale.

Dans la pratique, le salarié peut prendre rendez-vous lui-même auprès de son service de santé au travail pour une visite de pré-reprise, sans obligatoirement en informer son employeur. Il est toutefois souhaitable que vous adressiez un courrier au médecin du travail pour lui expliquer la pathologie dont souffre votre patient et les difficultés qu’il pourrait rencontrer pour la reprise de son activité professionnelle.

Lors de cette visite, le médecin du travail pourra anticiper le retour au travail de votre patient et mettre en place les mesures nécessaires à sa reprise dans les meilleures conditions. Pour prévenir la désinsertion professionnelle et maintenir le salarié à son poste de travail, il pourra recommander les aménagements et adaptations du poste de travail, formuler des préconisations de reclassement, les formations professionnelles à organiser en vue de faciliter le reclassement du salarié ou sa réorientation professionnelle.

Le médecin du travail est aussi habilité à proposer des mesures individuelles telles que mutation ou transformation de poste, justifiées par des considérations relatives notamment à l’âge, à la résistance physique ou à l’état de santé physique et mentale du salarié. Il pourra faire intervenir l’équipe pluridisciplinaire (ergonomes, techniciens, assistants de service social…) pour effectuer ces aménagements de poste.

Il pourra, le cas échéant, organiser le temps partiel thérapeutique que vous aurez prescrit et aider à la constitution d’un dossier de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) si besoin en collaboration avec l’assistant de service social du service de santé au travail.

Cette visite de pré-reprise ne remplace pas la visite de reprise qui doit être demandée par l’employeur dans les 8 jours après la reprise de travail pour un arrêt de travail supérieur à 30 jours.

La visite à la demande du salarié

Même en activité, le salarié peut demander lui-même, ou sur vos conseils, une visite médicale au service au santé du travail, s’il en éprouve le besoin (exemple : troubles musculosquelettiques/ TMS, risque psychosocial…). Cette visite peut avoir lieu sans que l’employeur en ait connaissance.

Surtout, n’oubliez pas que le médecin du travail – comme tout médecin – est soumis au secret médical et que, par conséquent, aucune information médicale n’est transmise à l’employeur.

N’hésitez pas à prendre contact avec le médecin du travail de votre patient, même par téléphone.

Les échanges entre nous seront toujours au bénéfice du patient et contribueront à prévenir le risque de désinsertion professionnelle.

Dr Carine TOLEDANO

carine.toledano@acms.asso.fr