Pages Navigation Menu

Conseil du Val d'Oise

Place du médecin généraliste du Val d’Oise dans le dépistage et la prise en charge des mutilations sexuelles féminines

Place du médecin généraliste du Val d’Oise dans le dépistage et la prise en charge des mutilations sexuelles féminines

Chers confrères, chères consoeurs,
Je souhaite vous soumettre un questionnaire en lien avec mon travail de thèse. En France, on estime entre 53.000 et 60.000 le nombre de fillettes et de femmes excisées, vivant majoritairement en Ile-de-France. Plusieurs études ont cherché à évaluer nos attitudes vis-à-vis de ces femmes, mais jamais dans le Val d’Oise. De plus, les médecins ciblés étaient soit gynécologues, soit avaient une activité hospitalière. La place du médecin généraliste de premier recours, ambulatoire, n’a jamais été évaluée.

Ce questionnaire a pour but d’évaluer la place actuelle du médecin généraliste du Val d’Oise dans le dépistage et la prise en charge des mutilations sexuelles féminines (MSF).

En voyons-nous? Les recherchons-nous? Que leur proposons-nous? Nous sentons-nous concernés par cette problématique? Je m’intéresse aussi bien aux médecins qui pratiquent la gynécologie « avancée » qu’à ceux qui n’en font pas ; aux médecins qui voient en consultation régulièrement des femmes venant d’une ethnie à risque ou pas.

Ce questionnaire est anonyme et informatisé (Google Form). Il comporte une vingtaine de questions semi fermées, il faut compter entre 5 et 10 minutes maximum.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdUz4C44hPpQXWt-kVz6T9nEWQ-pnRvVIy-2IzMSz7y6877bw/viewform?usp=sf_link

Le taux de participation aura une répercussion directe sur mes résultats.

En vous remerciant,

Sabine COMBES