Pages Navigation Menu

Conseil du Val d'Oise

ALERTE AUX USURPATIONS D’IDENTITE

ALERTE AUX USURPATIONS D’IDENTITE

Renforcement de la sécurisation de la mise à jour des coordonnées des médecins et des étudiants en 3ème cycle

Cher(e)s Consoeurs et Confères, nous vous avons alertés à quatre reprises (note de la DSI du 23 septembre, circulaires n°2021-039 du 9 septembre, n°2021-045 du 23 septembre et n°2021-053 du 21 octobre 2021) sur la multiplication des tentatives d’usurpation d’identité des médecins et des étudiants en 3ème cycle. Nous vous avions invités à être prudents vis-à-vis de toute demande de modification de coordonnées quel que soit le canal utilisé (téléphone, courriel, courrier).

Or, malgré ces consignes, des mises à jour illégitimes ont été effectuées par des conseils départementaux dans Ordinal ayant abouti à des usurpations de cartes e-cps en vue d’éditer de faux pass sanitaires.

Force est de constater que le mode opératoire des individus auteurs de ces cas d’usurpation d’identité évolue constamment. Ainsi, la mise à jour des coordonnées des médecins inscrits ou des étudiants enregistrés, ainsi que les inscriptions et les transferts de dossiers via le conseil départemental dans le logiciel Ordinal ne doivent plus être effectués par téléphone ou par messagerie électronique.

Toute mise à jour des coordonnées, tout transfert, toute inscription par le conseil départemental ne peuvent désormais être réalisées qu’en la présence physique de l’intéressé, après vérification de son titre d’identité (passeport ou carte d’identité).

Parallèlement, nous vous informons que le module « coordonnées de correspondance » de l’Espace Médecin du CNOM vient d’être désactivé. Ce blocage a pour finalité la mise en œuvre par la DSI d’une double authentification. Cette procédure devrait être effective dans trois mois au plus tard. Dès lors qu’elle le sera, les médecins et les étudiants en 3ème cycle pourront à nouveau modifier leurs coordonnées personnelles dans l’Espace médecin.

Nous sommes tout à fait conscients de la charge de travail pour les collaborateurs des conseils et des difficultés pour certains médecins et étudiants de se déplacer au siège du conseil. Il s’agit d’une mesure destinée à les protéger et à lutter contre toute fraude dont ils pourraient être victimes.

Docteur Francois ARNAULT, Secrétaire Général